Chaire de Recherche Numerina

Initiées il y a environ dix ans en tant que pluridiscipline sur le continent européen, avec une avance forte au Nord de l’Europe (Royaume-Uni, Pays-Bas, Finlande, Allemagne ou encore Danemark), les humanités numériques ont pour objet d’étudier trois rapports distincts à la digitalisation de nos sociétés :

  • L’acculturation au numérique;
  • La compréhension et l’évolution des usages du numérique;
  • La transition digitale et ses impacts sur divers domaines d’activité.

La Chaire Européenne de Recherche en Humanités Numériques, Numerina, a pour objectif de reprendre les trois rapports distincts à la digitalisation en alliant une interdisciplinarité assumée en sciences humaines et sciences de gestion, mais également un lien d’innovation fort et constant avec le domaine économique, social et culturel. Numerina s’inscrit dans la stratégie et la politique de recherche de Campus Tech, afin de mettre en œuvre un programme de recherche à vocation internationale, renouvelable tous les cinq ans avec une thématique de prédilection. Les axes de recherche fondamentaux de la chaire sont les suivants :

  • NOUVELLE SOCIETE : observer la manière dont les usages digitaux transforment les relations humaines et sociétales, qu’ils s’agissent au sein de rapports relationnels proches ou intimes, ou bien au sein des organisations. Cet axe s’appuie sur une étude des rapports entre mondes virtuels et mondes réels, mais également les dynamiques interactionnelles dans les réseaux sociaux ou les forums de discussion; il s’agit donc bien ici d’analyser les connexions entre la vie sociale « adigitale » des êtres, mais également la vie sociale « digitale ».
  • SENS ET DONNEES : « or noir » omniprésent dans une quantité exponentielle de domaines professionnels, sociaux et politiques, les données représentent un défi colossal pour les sociétés, dans la mesure où il s’agit de pouvoir les collecter, les traiter, les organiser, les interpréter, les exploiter et les réinjecter. Au-delà de la question des données, c’est notre rapport au sens de l’information, micro et macro, qui se retrouve interrogé – et notre capacité à pouvoir laisser ce sens avoir un impact sur nos sociétés et sur leurs organisations.
  • INVENTER LE FUTUR : véritable sas d’anticipation de la manière dont les sociétés et les organisations pourront évoluer, cet axe affiche une perspective de créativité et de scénarisation de la manière dont risques et chances peuvent être combinés dans le champ des possibles  ; en  mariant les questions de l’intelligence artificielle, de la réalité virtuelle et augmentée, de la création artistique, de l’hyperprésence des objets connectés et de la robotisation des process, il s’agit de partager les stratégies de développement des sociétés et organisations.
  • DISPOSITIFS AUGMENTES : laboratoire d’expérimentation et de construction, ce dernier axe a pour objet d’étudier les évolutions créatives de dispositifs à imaginer dans des domaines variés : ingénierie éducative et cognitive, communication numérique, réorganisation des politiques de ressources humaines ou encore accompagnement de l’autonomie du sujet, il s’agit de mettre au point des solutions concrètes, notamment dans un dialogue avec les sciences dures ou de l’ingénieur, en prenant en compte la dimension d’usage humain.

Ces 4 axes de recherche représentent la boussole qui permet de guider la présente Chaire dans ses travaux et dans la manière dont celle-ci peut agréger bon nombre d’actions scientifiques, pédagogiques ou innovantes : organisation de colloques, publications, productions de solutions.

Pour obtenir plus d’information sur Numerina et savoir comment contribuer, téléchargez la brochure de présentation.