Compétences

Les métiers auxquels nous préparons sont variés et axés autour des transitions numériques et managériales des organisations (entreprises, associations et collectivités). Il convient également de souligner le fait que Campus Tech a pour ambition de préparer les étudiants à des métiers qui n’existent pas encore, ou à inventer le leur : ce challenge est au cœur des mutations économiques extrêmement rapides que nous constatons dans le monde professionnel d’aujourd’hui. Quelques exemples de domaines métier en fonction de nos quatre parcours d’excellence :

  • Business & Management : Marketing, Commerce international, Communication, Digital, Evénementiel, Management
  • Arts, Culture & Tourisme : Culture, Arts, Tourisme, Patrimoine, Expériences de visite, Mécénat, Curation, Voyages
  • Sciences politiques : Spin doctoring, Relations presse, Action publique, Journalisme, Affaires européennes
  • Education & Social : Education, Enseignement, Economie sociale et solidaire, Développement durable, Animation

Les compétences visées par les humanités numériques sont protéiformes et complexes, dans la mesure où elles ont pour objectif non pas l’exercice d’un métier ciblé (qui risque, qui plus est, de disparaître d’ici quelques années en raison de l’essor de l’intelligence artificielle), mais d’accompagner la transition numérique dans une variété non négligeable de secteurs. Le référentiel de compétences que nous mettons en œuvre est le suivant :

  • Placer les enjeux du numérique dans une perspective historique et épistémologique ;
  • Anticiper les changements à venir induits par/avec le numérique au sein d’une diversité de domaines professionnels ;
  • Identifier les attentes et besoins du marché et de la société pouvant être satisfaits à travers des solutions numériques ;
  • Innover et créer sur la base d’une compréhension des comportements sociaux et des technologies numériques ;
  • Comprendre la manière dont le numérique impacte les organisations, leurs fonctionnements, les opportunités qui se dessinent pour elles et les risques auxquelles elles doivent faire face ;
  • Maîtriser l’importance, l’exploitation et l’interprétation des grandes données (big data);
  • Acculturer et former les femmes et les hommes aux usages du numérique ;
  • Comprendre et maîtriser les théories de la culture et de la communication médiatiques et numériques ;
  • Être capable de réaliser une véritable ingénierie de veille numérique ;
  • Concevoir et déployer une stratégie de transition digitale, du choix d’outils à leur utilisation ;
  • Anticiper les opportunités et risques liés à l’essor de l’intelligence artificielle ;
  • Comprendre et appliquer une stratégie centrée sur l’expérience utilisateur dans un environnement numérisé ;
  • Appliquer un environnement numérisé à une filière métier traditionnelle (RH, commerce, tourisme, culture, arts, politique publique, éducation, accompagnement, social, etc.) ;
  • Maîtriser l’utilisation de la donnée et comprendre l’évolution du rapport entre le citoyen et la cité à travers les médias numériques ;
  • Maîtriser les outils de création numérique (photographie, son, vidéo, graphisme, codage) ;
  • Maîtriser les méthodologies numériques d’aide à la décision ;
  • Comprendre et utiliser les outils d’analyse statistique dans une stratégie numérique.

Ces compétences, non exhaustives, sont de nature totalement évolutive et peuvent être déclinées de façon évidente en atomes de compétence applicatifs. Bien entendu, elles s’ajoutent aux compétences des domaines de métiers auxquels nous préparons.